#SOUTENIR

Favoriser un organisme agile et compétent

Les entreprises du BTP peuvent compter sur l’OPPBTP pour mobiliser les compétences les plus pointues alliant prévention et construction. Accompagner et accélérer la transformation des pratiques, aussi bien sur le terrain auprès des professionnels qu’en interne, est un volet majeur du plan stratégique qui passe par un recrutement exigeant, un programme de formations adaptées et une motivation sans faille.

Faits Marquants 2019

#DIGITALISATION Avec Cleemy, Timmi, Figgo, Yooz, les procédures de suivi des temps, de gestion des commandes et des paiements, des absences se digitalisent pour plus de simplicité, praticité et efficacité !

51
nouveaux collaborateurs

Le profil expert des nouveaux arrivants doit permettre de soutenir efficacement la stratégie ambitieuse de l’Organisme.

#BILAN CARBONE Le bilan carbone 2019 a révélé de nouveaux points d’amélioration concernant le transport. Des actions sont déjà en cours comme le remplacement des véhicules diesel par des essences.

4
jours par personne et par an

L’OPPBTP a largement investi dans la formation de ses collaborateurs afin d’accélérer leur montée en compétences. Au programme : management de projet, approche positive en prévention, etc.

Favoriser un organisme agile et compétent

Un organisme attractif en pleine évolution

>

Réunir les meilleures compétences en prévention des risques professionnels BTP, voilà le défi permanent de l’OPPBTP. Dans un marché de l’emploi très dynamique en 2019, l’Organisme a montré toute l’attractivité dont il bénéficiait avec le recrutement d’une cinquantaine de nouveaux talents.

Faire grandir les compétences

Une stratégie de recrutement payante

Pour attirer les meilleurs talents nécessaires à son développement et à l’exécution du plan HORIZON 2020, l’OPPBTP s’est donné les moyens de ses ambitions : internalisation du processus de recrutement, développement de la marque employeur avec une forte visibilité sur les réseaux sociaux dans le cadre d’une dynamique digitale des ressources humaines. Fin 2019, l’Organisme comptait 344 collaborateurs dont 51 nouveaux arrivants. Un tiers de l’effectif a été renouvelé en trois ans, source de sang neuf et d’idées nouvelles. Leur haut niveau de compétences en s’agrégeant à celui des personnes en poste va constituer le ferment des réussites futures de l’Organisme.

Une intégration structurante

En 2019, l'intégration des collaborateurs s'est déroulée en deux temps forts. Tout d’abord, le séminaire d’intégration regroupe tous les nouveaux entrants des quatre derniers mois, quelle que soit leur fonction. Pendant quatre jours, ils mettent en perspective ce qu’ils ont vu en agence ou au sein des directions. La présence des membres du comité de direction leur permet d’aborder la stratégie et les projets de l’OPPBTP. Ensuite, tous les collaborateurs bénéficient d’un cursus d’intégration individualisé, pour les fonctions supports, et collectif, pour les conseillers et ingénieurs en prévention. Ce cursus, dernièrement baptisé OPP’TEAM, évolue constamment afin d’être en adéquation avec les besoins de la stratégie. Il se déroule sur 14 mois, alterne les apports théoriques et les mises en pratique. Durant toute cette période, chaque nouveau collaborateur opérationnel travaille en binôme avec un tuteur.

1450
jours de formation

au bénéfice de tous les collaborateurs.

La Direction des Services et Prestations reunie lors d'un séminaire
« Le télétravail est un véritable gain de temps, au niveau du temps de transport mais aussi dans le travail à accomplir. C’est un confort supplémentaire de traiter des dossiers au calme, chez soi. Cela me permet d’avancer plus rapidement. Et grâce à tous les outils à disposition, le lien avec les équipes est maintenu. »

Une formation en continu

Les efforts de formation se poursuivent au bénéfice de tous et toutes, avec près de 1 450 jours de formation, soit quatre jours en moyenne par collaborateur, dont certaines sont qualifiantes ou diplômantes. Les thèmes à l’honneur cette année étaient le management de projet, l’approche positive, l’utilisation des réseaux sociaux, le développement de la « relation entreprise », la promotion de la prévention des risques professionnels, etc.
En 2019, la troisième session de l’université du Conseil, dont la mission est d’œuvrer au développement continu des compétences conseil, a rassemblé conseillers et formateurs autour de l’approche positive de la prévention. Par le biais d’un business game, ils ont été projetés dans la peau d’un chef d’entreprise. Objectifs : saisir les mécanismes économiques et financiers d’une entreprise pour mieux appréhender les objections de contrainte d’argent ou de temps et mieux intégrer la dimension économique de la prévention dans les actions de « conseil prévention ». Cette formule pédagogique, qui rompt avec les versions classiques, a créé une émulation intergroupe et a reçu des retours très positifs.

Un management en première ligne

Une offre de formation spécifique a été mise en place pour les managers, les directeurs d’agence et leurs adjoints pour accompagner leurs équipes dans le déploiement de l’offre de services.
Pour la première fois, en 2019, les managers du siège se sont réunis tous les trimestres afin d’échanger sur leurs pratiques en matière d’organisation interne, de nouveautés RH ou de procédures récurrentes, d'évolutions salariales, d'accords sociaux, conduite du changement ou d'utilisation des nouveaux outils digitaux. Ces réunions permettent de mieux collaborer et d’optimiser les ressources de l’Organisme.

Zoom Sur

Le réseau des conseils des comités régionaux au cœur de nos actions

L’OPPBTP a effectué deux journées d’intégration ayant pour objectif de donner aux nouveaux membres les connaissances et compétences nécessaires pour exercer pleinement leurs missions d’ambassadeur de l’Organisme. Au cours de ces journées, les participants ont découvert les modes de fonctionnement de l’Organisme en lien avec ses orientations stratégiques, leurs rôles et leurs missions en tant que membre d’un conseil de l’OPPBTP, ainsi que des techniques comportementales favorisant la capacité à démontrer et à convaincre. Ces journées sont, par ailleurs, une occasion de rencontrer des membres de Conseils d’autres régions.

le CSE est placé sous le signe du dialogue et de l'échange

Rester en lien, à l’écoute

Des outils digitaux engageants

Cette année, de nouveaux outils digitaux ont été mis à disposition des collaborateurs qu'ils ont rapidement pris en main.
Afin de faciliter la transmission d’informations, trois outils ergonomiques leur simplifient la vie : Timmi pour déclarer son temps de travail, Cleemy pour envoyer ses notes de frais et Figgo pour gérer ses congés. En comptabilité, Yooz, logiciel de dématérialisation des factures et des bons de commande, a largement été adopté.
Le renouvellement du parc informatique ou l’équipement progressif des agences et du CN en téléphonie IP facilitent la communication et le travail à distance.
Quant à l’intranet H’OPP, sa fréquentation stable, environ 10 000 visites par mois, confirme l’intérêt et l’utilité de cet outil. Il donne accès à des documents techniques, des procédures, etc. Le réseau social Yammer, principalement utilisé sur smartphone, demeure dynamique, preuve de la bonne ambiance de travail.
Autre signe de la volonté d’implication des collaborateurs, l’utilisation croissante de l’espace de partage d’idées : OPP’timisons. Cela permet l’amélioration continue du système de management et donne la parole à chacun. Le développement de ces outils de productivité, de communication interne, démontre la volonté de l’OPPBTP de rester à l’écoute de ses équipes et de leurs attentes, ce qui leur permet d’être toujours plus présentes et efficaces auprès de leurs clients.

« Nous avons signé un accord équilibré qui reflète la qualité et la régularité du dialogue social que nous entretenons. Cet accord va permettre de rénover le cadre de la représentation du personnel et de la rendre encore plus efficace. »

La qualité de vie au travail

Dans le dernier baromètre Qualité de vie au travail réalisé fin 2018, 78 % des collaborateurs se disaient épanouis au travail. En 2019, un plan d’action a donc été mis en place pour travailler sur la réalisation de propositions exprimées par les collaborateurs.
L’OPPBTP a également commencé les travaux de réaménagement du siège et de plusieurs agences régionales : Caen, Nancy, Orléans. Une démarche collaborative avec une équipe d’ambassadeurs a été mise en place pour relayer les besoins de chacun.
La qualité de vie au travail passe enfin par le télétravail. Les résultats sont très prometteurs en termes d’efficacité et d’engagement. Aujourd’hui, 38 collaborateurs travaillent de chez eux régulièrement et une augmentation est à prévoir en 2020.

60%
des idées

proposées sur OPP’timisons portaient sur l’amélioration du système, des pratiques, des outils et des services.

CSE : l’OPPBTP s’engage

Au-delà du simple cadre réglementaire qui prévoyait l’entrée en vigueur du Comité social et économique (CSE) au 1er janvier 2020, l’année 2019 s’est déroulée sous le signe de l’échange et du dialogue social, instauré et respecté depuis de nombreuses années au sein de l’Organisme. La mise en place du CSE, en accord avec les délégations syndicales représentatives des salariés, prévoit la participation de 11 titulaires et de 11 suppléants à quatre réunions par an, et la création d’une commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT).

Une démarche RSE en marche

Un bilan carbone a été réalisé, dans le cadre de la démarche RSE lancée lors de la convention du personnel de 2018. Les résultats révèlent que les déplacements sont le premier poste d’émissions de CO2.
Afin d’améliorer l’impact environnemental, plusieurs actions ont été réalisées : remplacement des gobelets jetables par des mugs, impression recto verso en noir et blanc, ajustement du nombre de mètres carrés des nouveaux locaux, introduction de véhicules essence ou encore formation à l’écoconduite.

FABRICE FONTANET,

responsable RH OPPBTP

Quels sont les moyens mis en œuvre pour développer les compétences des collaborateurs ?

Depuis 2016, nous avons mis en place un accord de gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC) qui prévoit un entretien avec les collaborateurs pour faire le point sur leurs compétences acquises et celles à développer. Ce dispositif a porté ses fruits puisque, en 2019, le plan de développement des compétences a permis à près de 270 d’entre eux de suivre une formation. Il existe aussi l’université du Conseil qui propose huit jours de formation sur un cycle de deux ans.

Comment construisez-vous le plan de formation ?

Une Note Annuelle d’Orientation de la Politique de Développement des Compétences nous communique les axes à développer en priorité et permet la mise en œuvre de notre plan stratégique Horizon 2020. Depuis deux ans, les actions collectives de formation ont principalement porté sur la gestion de projet, l’utilisation des outils digitaux, la relation entreprise et l’approche positive de la prévention. La mise en œuvre du plan est ensuite adaptée à chacun avec un cursus certifiant, qualifiant ou diplômant, cela peut également être une formation technique, ou un programme individualisé lié à une prise de poste.

Quels sont les enjeux de la formation pour l’OPPBTP ?

Avant tout, elle permet aux équipes de relever les nouveaux défis de notre métier. Sans oublier notre impérieuse obligation d’identifier, d’analyser et de développer les compétences en prévention nécessaires pour répondre aux besoins des entreprises du BTP.

CHRISTELLE DUPRÉ,

Conseillère en prévention agence Ile-de-France OPPBTP

Quel regard portez-vous sur la politique de formation de l’OPPBTP ?

Depuis mon arrivée en 2016, une stratégie de développement des compétences à long terme a succédé aux formations courtes. C’est une démarche en profondeur qui favorise le savoir être et un engagement plus large que la mission de prévention. Les axes de réflexion de la dernière université du conseil par exemple, portaient sur la posture du conseiller et le développement d’une culture positive et intégrée de la prévention pour en faire une conviction partagée au service de la performance de l’entreprise.

Quel était le thème de votre formation et comment l’utilisez-vous aujourd’hui ?

Lors de cette formation d’un an « Le management d’équipes et le pilotage de la performance de l’entreprise », j’ai appris à adapter ma posture à mes interlocuteurs pour faire évoluer durablement leur comportement. Aujourd’hui, mes accompagnements d’entreprise s’appuient sur une approche qui dépasse les aspects techniques et prévention. Je travaille les points forts, l’incitation, l’exemplarité en lien avec les valeurs de chacun pour favoriser leur motivation.

Qu’est-ce qui a changé dans votre approche de la prévention ?

J’essaie de faire prendre conscience à mes interlocuteurs de la nécessité de changer dans un environnement positif en responsabilisant chaque collaborateur. Je les incite à trouver eux-mêmes les solutions. Pour cela, je m’appuie sur la confiance, l’équilibre des statuts et l’implication pour mettre en avant les émotions positives et les savoir-faire. Je suis résolument plus engagée dans une approche qui valorise les progrès.

ILS ONT REJOINT L’OPPBTP

>

Cinq collaborateurs partagent leur vision de la prévention. Les parcours sont différents, mais une même passion pour leur métier les a rassemblés à l’OPPBTP.

#PARCOURS Conseillère financière, puis ingénieure chargée d’affaires spécialisée dans le risque amiante, après avoir décroché une licence et un master « Qualité, sécurité, environnement ».

#OPPBTP Hop, hop, hop ! Pour bienveillance, dynamisme et confiance. Des qualités concrètes à l’OPPBTP et c’est pour ça que je m’y sens bien.

#SUCCÈS Au mois de janvier, on m’a attribué tout un secteur, ce que je trouve très gratifiant. C’est une vraie marque de confiance et aussi un beau succès !

#PRÉVENTION La prévention, c’est de la bienveillance. Je l’aborde donc de façon positive en identifiant et valorisant ce qui est bien fait dans les entreprises. Ce sont des jalons qui me permettent d’être perçue comme un facilitateur et un accompagnateur.

#ENVIE Être bien identifiée des entreprises de mon secteur, les aider à développer une politique prévention efficace et participer à la diffusion de la nouvelle démarche conseil segmentée par étapes et profil.

#PARCOURS Responsable QSE et achats dans le Bâtiment, conseiller prévention OPPBTP pendant cinq ans, puis contrôleur Sécurité de la Carsat, avant de revenir à l’OPPBTP cette année.

#OPPBTP C’est un organisme reconnu par tous comme l’expert de la prévention du BTP. Je suis fier d’y travailler et de partager les mêmes valeurs !

#SUCCÈS Revenir à l’OPPBTP est pour moi un succès en soi ! Avec en plus une forte expérience de la prévention des risques dans toutes les activités et une compréhension plus pointue de nos institutions. C’est un retour aux sources gagnant-gagnant !

#PRÉVENTION Pour moi, la prévention relève de l’humain. La protection de la personne doit rester notre principal objectif. Chacun, à son niveau, est concerné par cet engagement, à l’instar de la politique de l’OPPBTP qui a toujours été conduite en ce sens.

#ENVIE Continuer à exercer mon métier avec passion, à m’enrichir techniquement et humainement, pour que mes compétences et expériences acquises servent les entreprises que j’accompagne au quotidien en tant que conseiller ou formateur.

#PARCOURS Après mon BTS compta gestion, j’ai suivi une licence professionnelle compta gestion finances en alternance. C’est lors d’un stage chez Eiffage que j’ai connu l’OPPBTP où je suis arrivé en juillet 2019 pour mon premier emploi ! 

#OPPBTP Ce qui fait la force de l’Organisme tient, entre autres, dans une communication bienveillante. Nous sommes là pour aider les entreprises.

#SUCCÈS Je suis très content d’être autonome dans mon métier. Je suis au sein d’une très bonne équipe qui me fait confiance et, de manière générale, il y a une très bonne ambiance !  

#PRÉVENTION La prévention, c’est sensibiliser les gens à tous les niveaux, rappeler les notions indispensables à connaître. Je m’occupe également des réabonnements du magazine PréventionBTP, qui est très demandé. La prévention passe aussi par le magazine qui est une référence en prévention ! 

#ENVIE J’ai envie d’apprendre encore tous les aspects de mon métier. Par la suite, j’aimerais être plus polyvalent dans le métier de comptable pour pouvoir évoluer au sein de l’OPPBTP. 

#PARCOURS Responsable QSE dans l’Industrie, puis des infrastructures d’un grand groupe avant de devenir préventeur sur des chantiers spécialisés en travaux de montagne.

#OPPBTP En trois mots : professionnalisme, reconnaissance et politique. Je suis également impressionnée par le nombre d’outils qui existent pour faciliter le quotidien des entreprises et des collaborateurs.

#SUCCÈS Avoir rejoint l’OPPBTP ! C’est un choix réfléchi, un vrai projet professionnel.

#PRÉVENTION C’est un sujet qui me passionne depuis toujours. Je suis convaincue qu’elle est source de performance et vecteur de dialogue social dans l’entreprise. Les chantiers du BTP sont des équations complexes qui évoluent sans cesse et entraînent de la coactivité. Il faut beaucoup d’imagination et d’innovation pour aider les entreprises à construire et faire évoluer leur stratégie en prévention.

#ENVIE Capitaliser sur ma connaissance des travaux de montagne pour suivre des chantiers hors norme. Actuellement, j’en ai quatre à gérer, dont trois en souterrain. C’est un beau challenge !

#PARCOURS Responsable QSE pendant 20 ans dans l’industrie et le tertiaire, j’ai postulé pour intégrer l’OPPBTP. Je recherchais un nouveau souffle et la possibilité d’évoluer en management. Je suis arrivé en septembre 2019. 

#OPPBTP C’est un organisme tourné vers l’innovation. Nous y trouvons des spécialistes dans tous les domaines de la prévention. Les équipes rassemblent une force et une capacité de conseil et de communication exemplaire.  

#SUCCÈS Tout se passe très bien avec mon équipe, nous avançons ensemble et sommes en phase de développement de l’offre de services. Nous nous efforçons de mettre en pratique l’approche LEAN dans tous les outils que nous déployons.  

#PRÉVENTION La prévention se construit sur le long terme avec une entreprise. Le plus important est de convaincre le dirigeant de l’entreprise pour évoluer en prévention et trouver les leviers pour le faire avancer.  

#envie Travailler avec et sur les outils de l’OPPBTP, les mettre en pratique et les prendre en main afin de mieux comprendre les questions des conseillers et de les aider. 

www.preventionbtp.fr
www.oppbtp.com
Nous contacter